Sortir des sentiers battus pour attirer la main-d'œuvre

Sortir des sentiers battus pour attirer la main-d'œuvre

Avec plus de 1 000 postes à pourvoir au sein de l’industrie des matériaux textiles techniques à l’heure actuelle, les entreprises du secteur sont appelées à faire preuve de créativité pour attirer la main-d’œuvre expérimentée et la prochaine génération de talents qui leur permettront de poursuivre leur essor.

Les chefs d’entreprises et les spécialistes en ressources humaines rivalisent d’imagination pour déployer des stratégies et des solutions qui sortent des sentiers battus pour capter l’intérêt des travailleurs.

 

Quelques idées pour attirer de nouveaux talents et pour motiver les troupes

Par exemple, TEXEL, maintenant ALKEGEN —  grand manufacturier spécialisé dans la fabrication de géosynthétiques et de matériaux avancés — a lancé un programme de référencement pour l’aider à pourvoir une vingtaine de postes de production.

L’entreprise a aussi mis en place une foule de programmes incitatifs, incluant le remboursement des frais d’abonnement à des activités sportives, l’instauration de bourses et d’activités de reconnaissance, des formations sur mesure en entreprise, des programmes de parrainage ainsi que des parcours favorisant l’avancement accéléré de son personnel.

 

INNOTEX — chef de file dans le développement et la confection d’équipements de protection pour pompiers et premiers répondants — a, pour sa part, mis sur pied un centre de formation encadré par des employés expérimentés de l’établissement situé à Richmond.

Les nouvelles recrues sont accompagnées afin de développer les compétences requises pour effectuer leur travail. Innotex mise aussi sur le compagnonnage pour favoriser le développement de ses ressources. L’avancement à l’interne est aussi, bien sûr, privilégié.

 

Les spécialistes en ressources humaines de TAPIS VENTURE — chef de file dans la conception et la fabrication de recouvrement de sol en textile depuis près de 100 ans — investissent beaucoup d’énergie dans la valorisation de leur marque employeur. Reconnue pour ses pratiques et ses produits écoresponsables et innovateurs, l’entreprise beauceronne mise sur ses forces pour attirer la nouvelle génération de travailleurs. La stratégie RH donne des résultats. Par exemple, le lancement de son nouveau site Internet, qui met l’accent sur ses produits durables aux designs uniques et avant-gardistes, réussit à joindre efficacement les jeunes et les personnes partageant les mêmes valeurs.

 

CONFECTION KATVIN se distingue clairement par son approche de gestion participative. Ce fabricant de vêtements techniques sportifs haut de gamme, reconnu dans le monde du cyclisme, implique ses employés dans les grandes décisions de l’entreprise, comme le choix des horaires de travail, des contrats et même des clients. En forte croissance, Katvin fabrique des produits de marques exclusivement québécoises qui partagent les mêmes valeurs que l’entreprise en matière d’éthique et d’écoresponsabilité. L’humain est au cœur de la stratégie RH. Ainsi, la direction de Katvin privilégie une gestion ouverte et des communications ouvertes avec l’ensemble de ses employés.

 

L’automatisation des activités fait aussi partie de la solution. Plusieurs entreprises accéléreront le virage 4.0 au cours des prochaines années pour pallier la pénurie et aux nombreux départs à la retraite. Selon Innotex, la modernisation de ses installations lui a permis d’enrichir les tâches de ses travailleurs qui peuvent aujourd’hui se concentrer sur des activités à valeur ajoutée.

 

Les travailleurs étrangers : une aide appréciée !

Les entreprises du secteur se tournent également vers les missions de recrutement à l’international pour pourvoir leurs besoins de main-d’œuvre. Ainsi, Alkegen a déjà accueilli des travailleurs de l’île Maurice et se prépare à l’arrivée d’une deuxième cohorte d’ici la fin de l’année. Des maisons ont été aménagées pour loger ceux-ci à Saint-Elzéar et à Sainte-Marie, en Beauce. L’objectif est de convertir le statut de travailleurs temporaires à permanents.

Innotex mise aussi sur l’appui de travailleurs étrangers pour répondre à la demande croissante pour ses produits. L’entreprise de Richmond s’est tournée, pour sa part, vers les Philippines. En travaillant de concert avec des employeurs de sa région, Katvin a embauché les conjoints des travailleurs recrutés par des industriels de Ste-Justine et des environs lors de missions au Costa Rica et en Colombie. Ainsi, des familles complètes ont réussi à trouver du travail dans cette belle région du Québec. Une situation gagnant-gagnant pour tous.

Par ailleurs, TechniTextile Québec et le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie textile du Québec (CSMO Textile) ont coordonné deux missions de recrutement international en 2021 en Tunisie et au Maroc pour appuyer les employeurs à la recherche de travailleurs spécialisés. Huit entreprises manufacturières ont participé à cette initiative qui a permis de recueillir 805 curriculum vitae de candidats qualifiés et de rencontrer en entrevue 295 personnes. À ce jour, plus de 40 candidats ont été embauchés, notamment des opérateurs de machines, des électromécaniciens, des mécaniciens industriels et des tapisseurs-garnisseurs.

 

Source : TechniTextile Québec est fière de promouvoir le savoir-faire des entreprises manufacturières québécoises, à travers une série d’articles sur ses partenaires Bien d’ici.

 

 



 

Retour à la liste des nouvelles

Au coeur de la matière

Ceci pourrait être votre espace publicitaire

Joignez-vous
aux manufacturiers
ambassadeurs du secteur

Conception et réalisation Riposte